January 18, 2017

The Majority of Canadians Support Tolls

Nanos Research says most Canadians would rather pay tolls than higher taxes to fund infrastructure

Views of Canadians on Public-Private Partnerships CoverA recent survey conducted by Nanos Research says 64% of Canadians prefer paying tolls rather than higher taxes or going into debt in order to cover the costs of public infrastructure. The survey was commissioned by the Canadian Council for Public-Private Partnerships (CCPPP).

The survey also suggests 6 in 10 Canadians think governments across the country are not investing enough in public infrastructure. The same number of Canadians, 60%, support a larger role for the private sector in financing and managing infrastructure projects.

National support for public-private partnerships, (P3), remains near an all-time high with 7 in 10 Canadians who approve of governments using the P3 model to design, build, finance, maintain, and sometimes operate, infrastructure projects.

“Canadians obviously support the need for governments to invest in publicly owned and controlled infrastructure,” says CCPPP President and CEO Mark Romoff. “And this research shows they have some very strong views on how best to fund these complex projects. It’s also clear that Canadians have come to understand and appreciate that public-private partnerships deliver projects on time and provide superior value for tax payers’ money.”

The results of this survey are based on a telephone and online random survey of 1000 Canadian adults between December 16th and 19th, 2016. The margin of error for a random survey of this size and nature is +/- 3 percentage points, 19 times out of 20.

READ THE FULL REPORT

Le 18 janvier 2017

La majorité des Canadiens sont en faveur du péage

Selon Nanos Research, la plupart des Canadiens préfèrent le péage à une hausse d’impôt pour financer l’infrastructure

Views of Canadians on Public-Private Partnerships CoverSelon un sondage mené récemment par Nanos Research, 64 % des Canadiens préfèrent le péage à une augmentation de l’impôt ou à l’endettement afin de financer l’infrastructure publique. Ce sondage a été commandé par le Conseil canadien pour les partenariats public-privé (CCPPP).

Le sondage semble aussi indiquer que de l’avis de 6 Canadiens sur 10, les gouvernements de l’ensemble du pays n’investissent pas suffisamment dans l’infrastructure publique. La même proportion de Canadiens, soit 60 %, trouve que le secteur privé devrait jouer un plus grand rôle dans le financement et la gestion des projets d’infrastructure.

L’appui national accordé aux partenariats public-privé (P3) atteint presque un niveau record, puisque 7 Canadiens sur 10 approuvent que les gouvernements utilisent le modèle P3 pour la conception, la construction, le financement, l’entretien et parfois l’exploitation des projets d’infrastructure.

« De toute évidence, les Canadiens croient nécessaire que les gouvernements investissent dans une infrastructure appartenant à l’État et contrôlée par lui », affirme Mark Romoff, président et chef de la direction du CCPPP. Ce sondage montre qu’ils ont des opinions bien arrêtées quant au meilleur moyen de financer ces projets complexes. De plus, il est clair que les Canadiens sont arrivés à comprendre que les partenariats public-privé permettent de réaliser des projets à temps et offrent un rapport qualité-prix supérieur aux contribuables. »

Les résultats du sondage proviennent d’une enquête aléatoire effectuée au téléphone et en ligne parmi 1000 adultes canadiens entre le 16 et le 19 décembre 2016. La marge d’erreur d’une enquête aléatoire de cette envergure et de cette nature est de +/- 3 points de pourcentage 19 fois sur 20.

LIRE LE RAPPORT INTÉGRAL
(en anglais seulement)